Il y en a qui gravissent des montagnes et d'autres qui restent désespérement en bas.

Il y en a qui se jettent à l'eau pour avancer et d'autres qui préfèrent les limites rassurantes de la piscine.

Je ne sais plus courir, juste contempler (*) et je crois définitivement que je préfère rêver ma vie plutôt que de la vivre...

fil