DSC_0150_polaDSC_0108_pola

pic_715187_150x150_polamusicmaelstrom_pola

se lever tôt a été difficile, et c'est ainsi depuis 3 semaines. Un nouveau rythme auquel je ne me fais pas / je me suis dit que se bousculer ainsi et n'avoir pas grand chose à faire pendant plusieurs heures, c'était un non-sens / aujourd'hui, les larmes ont coulé, un peu / puis j'ai retrouvé le plaisir de nager, plaisir oublié depuis quelques jours, trop de jours,  / je me suis débarrassée de mes soucis, de mes contraintes, de mes peines, comme de mes vêtements et je les ai mis sous clés dans un casier de la piscine, bien fermé le casier /de retour, je me suis replongée dans les mots d'Annie Leclerc, qui disent si bien le bonheur de nager "me voici accueillie à bras ouverts dans la maison de l'eau approuvée, consolée, exaucée, bénie. Et comme définitivement aimée" "Je n'âgerais, enfin détachée de moi, comme d'une vieille peau ..."/ délaissant le fil de l'eau, j'ai repris celui de mon ouvrage, celui en coton, destiné à faire venir le printemps et juste avant d'écrire ce billet, j'ai découvert le tout nouvel album de "The Rodeo".

Et la soirée s'annonce, tranquille.