Les jours se suivent et se ressemblent. Au programme, lecture, rhume et tricot...

J'avais lu "La femme en vert" d'Arnaldur Indridason (points) il y a quelques mois sur les conseils de Lisa et j'avais immédiatement accroché à l'univers du commissaire Erlendur Sveinsson et à la description par l'auteur de l'Islande, pays que j'aimerais découvrir.
romanTout naturellement, j'ai voulu en lire un autre et j'ai choisi "L'homme du lac". Les deux histoires démarrent avec la découverte d'ossements. A chaque fois, il y a une histoire policière et en parallèle un retour dans le passé et à la fin les deux histoires se rejoignent. Les intrigues sont très prenantes et l'écriture agréable, nerveuse, précise.
Alors que la femme en vert traite des violences conjugales, l'homme du lac (que j'ai tout autant apprécié) reviens sur l'histoire de l'Allemagne de l'est pendant la guerre froide et des étudiants islandais qui allaient y étudier. L'auteur consacre aussi une grande partie de son texte à la vie personnelle du taciturne commissaire Erlendur et à ses relations difficiles avec ses enfants et son passé. Bref un auteur qui m'a séduite et que je continuerai à lire.

Côté tricot, je suis dans le noir où plus précisément l'anthracite pour une grosse écharpe tricotée avec des aiguilles de 8mm. Il y a quand même un peu de bleu avec un second Thermis. Par contre, et contrairement à elle, mon Herbivore n'a pas avancé...